La chiropratique: allié pour l’allaitement

La chiropratique: allié pour l’allaitement

Saviez-vous que les soins chiropratiques peuvent être un allié important pour la réussite de l’allaitement?

Bébé est là!  Depuis son arrivée, votre vie est très différente et vous apprenez à le connaître, à prendre soin de lui, à le réconforter, à l’allaiter… et bien plus.  Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « l’allaitement maternel est le meilleur moyen de fournir une alimentation idéale pour la croissance et le développement du nourrisson en bonne santé; il fait aussi partie intégrante de la maternité et il a des répercussions importantes pour la santé de la mère. Pour avoir une saine croissance, un bon développement et une santé optimale, le nourrisson doit être exclusivement nourri au sein pendant les six premiers mois de la vie… ».1 L’OMS recommande également de poursuivre l’allaitement jusqu’à l’âge de 2 ans et plus, en intégrant l’alimentation solide appropriée.2  L’énoncé conjoint de Santé Canada, de la Société canadienne de pédiatrie, des Diététistes du Canada et du Comité canadien pour l’allaitement appui également ces recommandations.3

Il est important de considérer que plusieurs facteurs durant la grossesse et l’accouchement peuvent avoir un effet sur l’allaitement. Entre autres, la position du bébé et les contraintes in-utérines peuvent affecter le déroulement de l’accouchement et entraîner différentes interventions telles que la péridurale, le déclenchement par la médication, l’utilisation de la ventouse ou des forceps et la césarienne, qui peuvent interférer avec la capacité de l’enfant à téter.4,5  Un suivi chiropratique durant la grossesse peut contribuer à favoriser un positionnement optimal du bébé à naître tout en contribuant à diminuer les douleurs associées à la grossesse chez la mère.6

Si vous avez :

  • de la douleur lors des tétées;
  • des blessures aux mamelons;
  • de la difficulté à positionner bébé, particulièrement d’un côté;

Si votre bébé:

  • ne prend pas un sein;
  • présente une difficulté à téter plus importante d’un côté;
  • ne peut être nourri que dans certaines positions;
  • a de la difficulté à bien ouvrir la bouche;
  • a de la difficulté à établir ou à maintenir la succion;
  • semble insatisfait au sein et/ou pendant la journée;

Si:

  • vous devez utiliser une téterelle;
  • les tétées sont longues et peu efficaces;
  • le transfert de lait n’est pas optimal;

Vous et votre consultante en lactation (IBCLC), marraine d’allaitement, infirmière en périnatalité, accompagnante à la naissance, sage-femme ou médecin devriez considérer la possibilité que des désordres neuro-musculo-squelettiques pourraient affecter l’allaitement.

Ces difficultés peuvent être éprouvantes pour la maman et le bébé, et peuvent même affecter toute la famille. Elles ne doivent pas persister, car elles peuvent nuire à la poursuite de l’allaitement. Un manque de mobilité de la région cervicale et de la mâchoire peut être lié à plusieurs difficultés lors de la mise au sein, pour établir et garder la succion et pour que celle-ci soit efficace. La tétée peut aussi être affectée par des tensions au niveau des muscles de la mâchoire et des restrictions associées aux freins de langues et de lèvres courts. Le bon fonctionnement du système nerveux, particulièrement des nerfs crâniens, joue un rôle primordial pour une bonne succion,  une tétée adéquate et un transfert de lait optimal.4,7 Lorsque l’allaitement est difficile, les dysfonctions neuro-musculo-squelettiques chez l’enfant peuvent être impliquées et les soins chiropratiques visent à corriger ces difficultés.5

Lorsque la mise au sein est douloureuse, des blessures et des gerçures peuvent être en cause. Une des raisons possibles peut être que bébé a  de la difficulté  à ouvrir la bouche suffisamment grande pour bien se positionner et bien prendre le mamelon en bouche.8 Il peut aussi présenter des difficultés à établir ou à maintenir une succion adéquate pour bien téter.9

Parfois, le bébé peut démontrer une préférence pour un côté ou même refuser de boire à un sein.  Il se peut également que l’enfant ne veuille être nourri que dans certaines positions, ou qu’il accepte bien une position d’un sein et une autre position de l’autre sein (exemple: position madone d’un sein et football de l’autre sein), ce qui lui permet d’éviter les mouvements ou positions moins confortables pour lui.

Certains enfants vont sembler inconfortables pendant la tétée et arquer le dos, tourner la tête ou prendre des positions particulières. Tous ces signes nous indiquent que la mobilité du cou peut présenter des limitations qui nuisent au confort et à l’amplitude de mouvement normale et nécessaire pour bien prendre le sein. Finalement,  les tétées peuvent être très longues et bébé peut sembler insatisfait ou ne pas être rassasié parce qu’il peine à aller chercher la quantité de lait dont il a besoin et que le transfert de lait n’est pas efficace.

La chiropratique peut être une alliée importante pour la réussite de l’allaitement.  Il est essentiel de corriger rapidement ces difficultés afin de ne pas nuire à l’établissement et la poursuite  de l’allaitement.  Il a d’ailleurs été démontré que certaines difficultés d’allaitement liées à des atteintes neuro-musculo-squelettiques peuvent être résolues efficacement par les soins chiropratiques.7,10  Certains problèmes de succion peuvent également être corrigés par les soins chiropratiques pour enfants.9 La chiropratique chez l’enfant a pour but de restaurer la fonction nerveuse et musculaire ainsi que la mobilité de la colonne vertébrale et de l’articulation de la mâchoire pour permettre à l’enfant de pouvoir téter adéquatement et favoriser un allaitement agréable et efficace. Les soins chiropratiques sont sécuritaires,11,12 et les changements positifs surviennent habituellement en quelques visites.7,10

Chez le nourrisson, les soins chiropratiques se font délicatement à l’aide du bout du doigt ou d’un instrument.  Les parents constatent fréquemment que leur bébé est très détendu et que le tout se fait en douceur.  N’hésitez pas à consulter votre docteur en chiropratique, c’est un professionnel de la santé formé pour vous aider ainsi que votre bébé.

Consultez le site de l’Association Québécoise de Chiropratique Pédiatrique et Périnatale (AQCPP) au www.chiropediatrique.com pour connaître les chiropraticiens dans votre secteur pouvant contribuer à la réussite de l’allaitement.

Références :

1. Comme indiqué dans les conclusions et recommandations de la consultation d’experts (Genève, 28–30 mars 2001), qui a procédé à un examen systématique de la durée optimale de l’allaitement maternel exclusif (document A54/INF.DOC./4).

Voir aussi la résolution WHA54.2  PROVENANT du document “Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant. OMS et Unicef 2003. p. 7-8. 30 pp.

2.http://www.who.int/maternal_child_adolescent/topics/newborn/nutrition/breastfeeding/fr/ consulté en ligne en le 8 mai 2016

3. Énoncé conjoint de Santé Canada, de la Société canadienne de pédiatrie, des Diététistes du Canada et du Comité canadien pour l’allaitement 2013 http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/infant-nourisson/recom/index-fra.php#a3

4. Smith, L.J., 2010. Impact of Birthing Practices on Breastfeeding, Second edition. Jones and Bartlett Publishers.

5. Walker, M., 2006. Breastfeeding Management For The Clinician: Using The Evidence, 1 edition. ed. Jones & Bartlett Learning, Sudbury, Mass.

6. Borggren, C. L.,  Pregnancy and chiropractic: a narrative review of the literature, Journal of Chiropractic Medicine, vol. 6, no 2, p. 70‑74, juin 2007.

7. Miller DC, J.E., Miller, L., Sulesund, A.-K., Yevtushenko, A., 2009. Contribution of Chiropractic Therapy to Resolving Suboptimal Breastfeeding: A Case Series of 114 Infants. Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics 32, 670–674.

8. West, D., Marasco, L., 2008. The Breastfeeding Mother’s Guide to Making More Milk: Foreword by Martha Sears, RN, 1 edition. ed. McGraw-Hill Education, New York.

9. La Leche League, Traité de l’allaitement maternel, 2006. Charlemagne, Québec.

10. Vallone, S.A., 2004. Chiropractic Evaluation and Treatment of Musculoskeletal Dysfunction in Infants Demonstrating Difficulty Breastfeeding. Journal of Clinical Chiropractic Pediatric 5.

11.Miller JE, Benfield K. Adverse effects of spinal manipulation therapy in children younger than 3 years: a retrospective study in a chiropractic teaching clinic. Jour Manip Physiol Ther 2008;31(6): 419-422.

12.Todd AJ et al. Adverse events due to chiropractic and other manual therapies for infants and children: A review of the literature. Jour Manip Physio Ther 2014.09.008.